"Une année assez morose sur le marché de l'immobilier marquée par une baisse du volume des ventes de l’ordre de 5 %"

Dans ce premier volet, Jean-François Buet, président de la Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM) dresse le bilan de l’année 2013 du marché de l’immobilier.
La baisse du volume des ventes avoisine les 5 %, soit un retour au niveau de 2008.
Les disparités demeurent marquées entre Paris et les régions où les appartements familiaux, par exemple, et les villas situées à l'extérieur des agglomérations trouvent plus difficilement preneurs. Certaines zones comme la région Champagne-Ardenne ou le sud de la France, notamment pour les résidences secondaires, souffrent particulièrement. Le grand-ouest, et Nantes en particulier, tire son épingle du jeu.
Pour les investisseurs, les loyers ont moins baissé que les prix de cession.