«Promoteur et plateforme de crowdfunding, ce sont deux choses incompatibles»

Erwann Le Guilcher, qui entend lancer sa plateforme de financement participatif à la faveur du nouveau statut de PSFP, estime qu'une ligne claire devait être tracée entre porteurs de projets et plateformes.

Une opportunité plutôt qu'une contrainte. Erwann Le Guilcher veut lancer se lancer dans le crowdfunding avec sa - future - plateforme Crowdybee sous le nouveau statut de prestataire de services de financement participatif (PSFP). Il considèrent que les nouvelles règles, notamment celles sur la séparation entre plateforme et porteur de projet, seront au bénéfice de l'investisseur.

Pour rappel, un actionnaire détenteur de 20 % ou plus du capital social ou des droits de vote de la plateforme, un dirigeant ou un salarié ne peut être investisseur que sous conditions de transparence, et ne peut être porteur de projet. Dur à encaisser pour les plateformes françaises, dont certaines se sont construites sur le modèle aujourd'hui visé par cette exclusion. 

Crowdybee sera axée sur le crowdimmo et plus particulièrement les projets bas carbone.