AFI Esca mise toujours sur l’assurance emprunteur

Olivier Sanson, directeur général d’AFI Esca, explique les raisons pour lesquelles la prévoyance demeure au centre des attentions commerciales de sa société pour les prochaines années.

Si l’épargne patrimoniale fait partie des axes de développement d’AFI Esca pour les prochains mois, Olivier Sanson, son directeur général, annonce que l’assurance emprunteur doit profiter des évolutions législatives survenues depuis la Loi Lagarde de 2010. Avec la loi sur la régulation bancaire puis la loi Hamon et le débat sur les garanties équivalentes, le marché devrait dorénavant structurer ses offres en tenant également compte de l’avis du CCSF et des deux décrets qui ont précisé le 22 avril 2015 la remise d’une fiche standardisée d’information et le 29 avril 2015 l’échange d’information entre l’organisme  préteur et l’assureur délégué. « Notre ambition n’est pas de chasser sur les contrats déjà placés. », précise-t-il mais plutôt que ces solutions soient proposées à la souscription d’un contrat emprunteur par l’intermédiaire des « 2000 partenaires actifs » qui collaborent selon Olivier Sanson avec AFI Esca.