Revue de presse internationale

Honk-Kong

UBS est sanctionnée par le gendarme des marchés à Hong Kong
    
Le Temps, 14/03/2018


Le groupe bancaire suisse UBS a été sanctionné et temporairement banni par la Securities and Futures Commission (SFC), l'autorité de surveillances des marchés de Hong Kong, rapporte Le Temps. La SFC lui a en effet infligé une amende de 119 millions de dollars hongkongais (14 millions de francs suisses) et lui a interdit d'agir comme sponsor pour les cotations en Bourse durant 18 mois. La banque suisses est accusée d'avoir failli à son devoir de diligence en tant que sponsor de China Forestry Holding, une entreprise chinoise entrée en Bourse en 2009.
 

ETATS-UNIS

Les valeurs technologiques sont délaissées par les gérants américains

Financial Times (ft.com), 14/03/2018

Les gérants de fonds actifs des Etats-Unis sous-pondèrent les valeurs technologiques, tandis que les gérants « large cap », qui avaient réalisé les plus gros paris sur les grands groupes technologiques, réduisent leurs participations, selon des données de Bank of America Merrill Lynch et Morningstar citées par le Financial Times. L'ensemble du secteur de la gestion active aux Etats-Unis – soit plus de 3.500 fonds – a seulement 16,9 % de ses portefeuilles investi dans le secteur technologique, selon Morningstar, ce qui est bien inférieur à la part de 24 % des techs dans l'indice S&P 500. Selon BofA, un sondage de 437 fonds investis dans les grandes sociétés américaines montre qu'ils étaient surpondérés sur les actions technologiques de 18 % en février. Mais cela baisse depuis septembre de l'an dernier.


MONDE
    
Les hedge funds parient contre le secteur de la publicité
    
Financial Times (ft.com), 13/03/2018

Les hedge funds ont amassé de gros paris baissiers pour plus de 3 milliards de dollars contre les principaux groupes mondiaux de publicité afin de profiter des bouleversements subis par le secteur et du ralentissement de la croissance, rapporte le Financial Times. Des fonds dont Marshall Wace, Lone Pine et Maverick Capital ont vendu à découvert pour 280 millions d'euros d'actions Publicis. Les hedge funds ont aussi pris des positions courtes pour 2,2 milliards de dollars dans les actions Omnicom, soit 13 % de son capital, ainsi que pour 426 millions de dollars contre Interpublic. L'action WPP avait été « shortée » à hauteur de 920 millions de livres. Le titre a perdu 10 % depuis le début de l'année, ce qui a permis à certains de réaliser des gains importants.

            
GRANDE BRETAGNE

Le patron de Man Group touche un bonus de 237 %

Financial News, le 09/03/2018    Financial News, le 09/03/2018

Le directeur général de Man Group a perçu un bonus représentant 237 % de son salaire l'an dernier – alors que parallèlement les femmes sont 30  % moins bien payées que les hommes au sein de la société, rapporte Financial News. La rémunération totale de Luke Ellis a bondi de 54 % à 6,22 millions de dollars, dont un salaire de 1,1 million et un bonus de 2,6 millions. Cela intervient après une année importante pour la société, qui a vu son bénéfice bondir et ses encours passer les 100 milliards de dollars.

SUISSE

Indosuez WM et Capgemini créent une platefome d'externalisation pour les gérants de fortune et banques privées

Newsmanagers,     13/03/2018

Indosuez et Capgemini ont annoncé la création en commun d'une plateforme technologique dédiée aux opérations bancaires des gérants de fortune et des banques privées. Ce nouveau partenariat sera développé dans le cadre de S2i, la plateforme «end-to-end» propriété de Crédit Agricole Private Banking Services (CA-PBS), une entité de CA Indosuez Suisse, précise un communiqué. Il réunira les connaissances d'Indosuez Wealth Management en matière bancaire et réglementaire avec l'expertise de Capgemini, spécialiste de la transformation digitale et des services informatiques.
Le partenariat affiche une ambition claire: celle de devenir un leader des services d'externalisation pour les banques privées et les gérants de fortune à travers le monde et plus particulièrement en Europe et en Asie.  Créé en 1992 au coeur de la structure d'Indosuez, CA-PBS est un pionnier de l'externalisation des services bancaires. Aujourd'hui, ses services sont offerts à 30 banques privées situées dans 11 pays, principalement en Europe et en Asie, couvrant un total de 150 milliards de francs suisses d'actifs, en hausse de 30 % en 2017.
 
"Ce nouveau partenariat prometteur sera axé sur l'accompagnement de la transformation digitale et opérationnelle des grandes sociétés de gestion de fortune à l'échelle internationale, en intégrant les complexités de l'environnement réglementaire et les exigences élevées du secteur en matière d'exécution des transactions. Cet accord repose sur les expertises complémentaires de nos deux sociétés, ainsi que sur la compréhension unique du secteur acquise par CA-PBS au cours de ses 25 ans d'existence. En unissant nos forces à celles de Capgemini, nous avons la conviction de pouvoir créer une nouvelle référence mondiale de la technologie dans l'univers de la gestion de fortune", commente Paul de Leusse, directeur général d'Indosuez Wealth Management, cité dans le communiqué.

EUROPE

Bruxelles ajoute trois pays à sa liste des paradis fiscaux
    
Reuters, le 09/03/2018

L'Union européenne va ajouter trois pays des Caraïbes sur sa liste noire des paradis fiscaux, les Bahamas, les Iles Vierges américaines et Saint-Kitts-et-Nevis, selon un document consulté par Reuters vendredi. Dans un précédent document, vu en début de semaine dernière, trois pays, Bahreïn, les Iles Marshall et Sainte-Lucie, avaient été à l'inverse barrés de cette liste noire. En janvier, huit pays avaient été ôtés de cette liste qui contenait à l'origine 17 noms lorsqu'elle avait été établie en décembre.
Après l'approbation des ministres européens des Finances, attendue demain mardi, il devrait en rester neuf : les Bahamas, Guam, les Iles Vierges américaines, la Namibie, Palau, Saint-Kitts-et-Nevis, les Samoa, les Samoa américaines et Trinité-et-Tobago.

SUISSE

UBS devrait surtout délocaliser vers Francfort après le Brexit
    
Newsmanagers, 12/03/2018

 
 Le groupe suisse UBS a informé ses employés qu'il allait adopter une approche "décentralisée" pour le redéploiement de ses effectifs londoniens après la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne (UE), la majorité des transferts s'effectuant vers Francfort. Ces transferts devraient concerner moins de 200 employés, a précisé à Reuters une source informée de ces projets. UBS emploie actuellement environ 5.000 personnes à Londres.
La logique de ce redéploiement est de rapprocher les employés d' UBS de leurs clients et le personnel concerné sera informé dans les prochains mois, écrit UBS dans une note interne vue par Reuters. La banque suisse a par ailleurs indiqué dans son rapport annuel publié ce 9 mars qu'elle intégrera son entité britannique UBS Limited dans ses activités européennes basées à Francfort, UBS Europe SE, si la Grande-Bretagne et l'UE ne parviennent pas à conclure un accord sur une période de transition à la suite du Brexit. Cette opération serait réalisée avant la sortie de la Grande-Bretagne de l'UE prévue le 29 mars 2019.
"A la suite d'une analyse approfondie, tenant compte notamment de vos réflexions, nous avons opté pour un modèle plus décentralisé et prévoyons de rentabiliser notre activité existante UBS Europe SE et son réseau dense", écrit Andrea Orcel, patron de la banque d'investissement d' UBS, dans la note au personnel.

EUROPE

La performance des sociétés de gestion alternatives est clé pour les banques privées

Newsmanagers, 09/03/2018      

La grande majorité des banques privées en Europe (84 %) pense que la performance est le facteur le plus important lorsqu'elles réalisent une due diligence sur les sociétés de gestion alternative tierces, montre une nouvelle étude de Cerulli Associates. Le contrôle des risques et les frais interviennent en deuxième et troisième position comme les facteurs les plus importants lors de la sélection de gérants.
Parallèlement, 72 % des banques privées interrogées par Cerulli indiquent que la performance fait partie des principaux facteurs lorsqu'elles décident de supprimer des gérants de leur liste. Toutefois, certains fonds de pension peuvent tolérer une sous-performance pendant quelques années.


ETATS-UNIS

Le jugement sur Lehman Brothers douche les hedge funds
    
L'Agefi, 09/03/2018

    
Lehman Brothers Holdings, l'institution qui gère les actifs de la banque américaine en faillite, va payer 2,38 milliards de dollars de compensation pour son rôle dans la crise des subprimes de 2007-2008, a décidé hier le juge fédéral des faillites Shelley Chapman, loin des 11,4 milliards qu'espéraient certains hedge funds. Cette décision met un point final à ce que les acquéreurs des RMBS (les obligations adossées aux créances hypothécaires subprime) vont pouvoir espérer récupérer. Cette décision concerne les centaines de milliers de créances titrisées vendues par Lehman Brothers entre 2002 et 2007 en indiquant à leurs acheteurs (banques, investisseurs institutionnels, gestionnaires d'actifs et hedge funds) qu'elles ne contenaient aucune information inexacte ni trompeuse. Entre novembre et février, le tribunal a passé en revue les prêts que les représentants des investisseurs estimaient biaisés; il s'est aussi appuyé sur les décisions de justice précédentes impliquant d 'autres litiges sur les RMBS. Plusieurs hedge funds espéraient au départ récupérer 37 milliards de dollars, mais ont réduit leurs prétentions lors du procès à 11,4 milliards.
 

SUEDE         

Les Suédoises ont moins confiance en elles que les hommes en matière d'épargne

Newsmanagers, 08/03/2018

Les femmes suédoises ont nettement moins confiance en elles que les hommes en termes d'épargne et de finance personnelle, montre un sondage réalisé par Fondbolagens Förening, association suédoise de la gestion d'actifs.
A la question, comment évaluez-vous vos connaissances en matière d'épargne et de finance personnelle (retraite, impôts et différentes formes d'épargne) par rapport aux personnes du même sexe que vous, 26 % des femmes affirment avoir des connaissances moins bonnes que la moyenne, contre 18 % pour les hommes. Seulement 9 % des femmes indiquent avoir des connaissances meilleures que la moyenne, contre 23 % pour les hommes.

Même lorsqu'il s'agit d'économiser de l'argent, il y des différences entre les hommes et les femmes. Les femmes économisent moins, mais plus souvent, et prennent moins de risque dans leurs investissements. Concernant le choix des fonds, les femmes choisissent à 21 % des fonds actions suédoises et des fonds diversifiés, tandis que les hommes préfèrent à 37 % des fonds actions suédoises.