Un an après : L'ANI a suscité "le mécontentement"

Un an après la généralisation de la complémentaire santé en entreprise à travers l'ANI, l'assureur April dresse un bilan mitigé de la mesure. "Cette obligation sociale était louable dans ses intentions mais un an après, elle été vécue comme une contrainte par les entreprises et a suscité le mécontentement des salariés déjà couverts par une complémentaire santé et qui ont vu le niveau de leurs garanties subitement baisser", juge Roger Mainguy, directeur général d'April Entreprise Prévoyance et d'April Santé Prévoyance.

De nombreux assurés s'estimant mal assurés ont eu recours au marché de la surcomplémentaire, un secteur qui a explosé depuis la mise en place de la loi.