SBF 120 : les primes de partage du profit en 2017 ont battu un record de cinq ans

L'ensemble des primes de partage du profit (participation, intéressement, abondement PEE/Perco) versées dans le SBF120 ont atteint 5,2 milliards d’euros en 2017.

Avec 5,2 milliards d’euros en 2017, l’ensemble des primes de partage du profit (participation, intéressement, abondement PEE/Perco) versées dans le SBF120 ont battu un record depuis 5 ans. Selon les résultats de la 6ème édition du « Baromètre du partage du profit » Eres, spécialiste de l’épargne salariale, la retraite et l’actionnariat salarié, entre 2012 et l’an passé, le total des primes versées a ainsi connu un bond de 20% dans le SBF120 en progressant de 600 millions d’euros.

Par ailleurs, à partir d’un échantillon est composé de 94 entreprises du SBF120 qui publient les primes de partage du profit et leurs effectifs (France/monde), la prime moyenne de partage du profit dans le SBF120 s’élève à 3 836€ en 2017. Par rapport à l'année précédente, on constate néanmoins une baisse de 3 % du montant moyen des primes versées (3 966€ par salarié en moyenne). "Avec l’entrée en vigueur, l’année prochaine, de la loi Pacte, les salariés devraient voir l’embellie se poursuivre", relève Olivier de Fontenay, associé fondateur d’Eres. "Certes, cette loi favorise avant tout les mécanismes d’épargne salariale dans les TPE et PME, qui verront le forfait social supprimé sur l’intéressement, la participation et l’abondement aux PEE et Perco, mais elle touchera également les grands groupes avec deux mesures favorisant l’actionnariat salarié : la baisse du forfait social sur l’abondement à 10%, au lieu de 20%, et la nouvelle possibilité d’abondement unilatéral de l’employeur sans versement du salarié », ajoute-t-il.