Retraite : la baisse du taux de remplacement pour les cadres se poursuit

Créée par France Retraite et Sinfoni, 360° Retraite©, examine les incidences de la réforme 2013 sur la dépense publique, la baisse des taux de remplacement et les stratégies de compensation. L’ensemble des mesures doivent, à horizon 2020, rapporter 8 milliards d’euros, rappelle la société. Cette somme proviendra de la hausse des cotisations appliquée aux entreprises et aux salariés mais aussi du report de l’indexation et de la fiscalisation des majorations des pensions des retraités.

Dans ce contexte, c’est sans surprise que la hausse de la durée de cotisation aboutit à une nouvelle baisse du taux de remplacement, particulièrement sensible chez les cadres. Un départ à taux plein + 1 trimestre aujourd’hui « rapporte » moins qu’un simple départ avec carrière pleine d’avant 2013.

360 Retraite© estime que la part de l’épargne retraite personnelle (individuelle et/ou collective) a vocation à augmenter. La société rappelle que l’analyse du ratio risque/rendement des placements que des rendements financiers faibles (sur des produits à faible risque) imposent plus de cotisations pour un même niveau de rente. A l’inverse, un gain de 1% de rendement supplémentaire (sur des produits « plus risqués ») permet d’économiser 26 % d’effort d’épargne a-telle calculé. 

Conclusion selon la société : il est nécessaire de revisiter les allocations d’actifs choisis lors de la mise en place du contrat retraite a minima tous les 5 ans.