Retraite des artisans-commerçants : un effort contributif à aligner sur celui des salariés ?

Dans son dernier rapport sur l’application des lois de financement de la Sécurité sociale, la Cour des comptes s’intéresse aux régimes de retraite des artisans commerçants. Leur forte dégradation souligne le rapport avec un déficit structurel de 3 milliards d’euros actuellement, mais estimé à 4 milliards en 2030 et 7,6 milliards en 2060 réclame un traitement sérieux.

Rappelant notamment la suppression de la C3S dans la récente loi de financement rectificative de la Sécurité sociale, la Cour des comptes préconise d’augmenter l’effort contributif des artisans commerçants pour l’aligner sur celui des salariés du privé.