Reconnaissance des maladies professionnelles : un système plus favorable en France

L’Eurogip, un organisme constitué par l’Assurance maladie et l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (Inres) vient de publier un rapport comparant le taux d’accidents sur la période 2010-2014 entre la France et l’Allemagne. Le rapport pointe une spécificité française: «La France est le seul pays d’Europe où il existe une quasi-automaticité de la reconnaissance pour les maladies professionnelles. En effet, les tableaux de maladies professionnelles qui objectivent les critères de reconnaissance (liste des postes exposés, durée minimale d’exposition, symptômes reconnus) sont une spécificité française. Les autres pays instruisent davantage à charge et à décharge, au cas par cas