Prévoyance : l’optimisme gagne (doucement) du terrain chez les indépendants

Le sentiment d'être suffisamment protégé reste encore loin d'être partagé.

En 2018, 62 % des indépendants voient favorablement l’avenir de leur profession, alors qu’ils n’étaient que 46 % en 2014, selon une enquête MetLife/CSA(1). Le bilan reste toutefois mitigé : le sentiment d’être protégé en cas de décès n’atteint que 52 % des sondés, 47 % en cas d’invalidité et 42 % en cas d’arrêt de travail. En cas de disparition de leur associé, seule une minorité de dirigeants sont assurés de la pérennité de leur activité : 38 % ont signé un pacte d’actionnaires, et 28 % ont prévu un moyen de financement de rachat de parts. D’une manière générale, 66 % des répondants ne trouvent pas les offres de prévoyance suffisamment claires, et 49 % attendent « une documentation explicative plus limpide ».

 

(1) Enquête réalisée en ligne du 28 août au 4 septembre auprès de 400 indépendants.