Les marges de négociation se tendent sur les appartements

Conséquence logique de l'ébullition du marché immobilier, les marges de négociations se sont resserrées au mois de mai pour s'établir à 3% sur les appartements, un niveau "jamais observé par le passé", affirme LPI - Se Loger dans son baromètre mensuel sur l'environnement immobilier. "Elles se situent à 20% sous leur moyenne de longue période", ajoute le baromètre. Dans certaines régions les marges restent plus élevées : Bretagne, Centre, Nord-Pas de Calais notamment (voir le graphique).