Les encours et la performance des fonds d’épargne salariale monétaires en baisse

Selon les premiers résultats de l’édition 2018 de l’étude « Argus des Fonds Communs de Placement d’Entreprise » d’Eres, la part des FCPE monétaires dans les encours d’épargne salariale baisse de plus en plus en 2017.  Ainsi, ils ont baissé de 3 milliards d’euros par rapport à 2016 et les versements de 500 millions d’euros. Les placements monétaires ne représentent plus que 25 % des encours d’épargne salariale, contre près de 40 % il y a 5 ans.

Erès souligne par ailleurs qu’en 2017, 100 % des épargnants ont perdu de l’argent sur les FCPE monétaires dont la performance a continué à se dégrader.  L’évolution de leur valeur liquidative du 1/1/17 au 31/12/17), est tombée à -0.35 % en moyenne, contre -0.17 % en 2016.

" les fonds monétaires ne rapportent plus rien. Ils font même perdre de la valeur à leurs porteurs de part en affichant des performances négatives. Grâce aux actions de sensibilisation des différents acteurs de la place, les entreprises et les épargnants sont de plus en plus conscients de cette réalité économique et privilégient les autres placements (actions, obligations, fonds diversifiés) au détriment des placements monétaires. Certaines entreprises ont même accepté de remplacer les fonds monétaires par des fonds obligataires dans leurs dispositifs ", commente Nicolas Vachon, Président d’Eres gestion.