L'actionnariat salarié français se taille la part du lion en Europe mais en décrue

Dans le baromètre annuel de l'actionnariat salarié européen, la France figure en très bonne place, note la Fédération européenne de l'actionnariat salarié (FEAS). L'an dernier, la France comptait près de 3 millions d'actionnaires salariés, très loin devant le deuxième au classement, le Royaume-Uni, avec un peu plus de 2 millions d'actionnaires. 

La FEAS s'inquiète toutefois de la baisse du nombre d'actionnaires salariés français, affectés par un contexte réglementaire peu encourageant, notamment la loi Sapin. Selon cette étude, il y avait 45% d'actionnaires salariés en 2010 contre 36% aujourd'hui.