La présidence du RSI s'insurge contre les critiques du SDI

Dans un communiqué, la présidence du RSI s'émeut de la publication du baromètre du Syndicat des indépendants (SDI), très critique envers le fonctionnement du régime. La présidence affirme que ce syndicat n'est pas représentatif et qu'il ne représente pas la voix des indépendants.

«Une nouvelle fois, le SDI communique insidieusement en jouant le jeu de ceux qui veulent détruire la Sécurité sociale en France. Il ne m’appartient pas de juger de la légitimité de cette officine lorsqu’elle se qualifie de ‘seule organisation patronale interprofessionnelle dédiée aux indépendants' alors qu’elle refuse, non seulement de participer aux élections des administrateurs du RSI mais, de surcroît, à toute élection professionnelle», affirme Gérard Quevillon, le président national du RSI.