Fonds de pension à la française : la France reste "au milieu du gué"

Après la décision du gouvernement de créer des fonds de pensions "à la française", le président du Cercle de l'Epargne Philippe Crevel salue l'initiative mais relève toutefois un manque d'ambition dans le projet. Selon lui, le gouvernement aurait dû profiter de la réforme pour "redessiner complètement le paysage bien complexe de l’épargne retraite". Il ajoute qu'alors que la diminution du taux de remplacement est inexorable dans les régimes de retraite par répartition, "la généralisation de régimes professionnels aurait été souhaitable ce qui supposerait l’adoption d’un cadre simple et cohérent en lieu et place du mille-feuille actuel". Enfin, "malgré les idées reçues", Philippe Crevel affirme que ces nouveaux fonds devraient comprendre une certaine dose de mutualisation, où les partenaires sociaux auraient un rôle clair à jouer.