Déficit 2017 : La Cour des comptes veut rogner sur les retraites

Dans son rapport sur les finances publiques dans lequel elle prédit un dérapage du déficit en 2017, la Cour des comptes propose notamment des pistes d'économies sur les dépenses de retraite. Selon elle, plusieurs leviers peuvent être appliqués pour éviter de faire repartir les comptes de la retraite dans le rouge à partir de 2018 (pour se creuser à 0,8% du PIB pour le régime général à horizon 2060). Quatre pistes sont évoquées : 

- La Cour propose de reporter l'âge légal de 62 à 63 ans pour économiser 2 milliards par an. Un report à 64 ans rapporterait 5 milliards 

- Une accélération à 2023 au lieu de 2035, comme prévu par la réforme de 2014, de l’allongement de 41,5 ans à 43 ans de la durée d’assurance requise pour l’obtention d’une retraite à taux plein. 600 millions d'euros seraient économisés.

- Cette même accélération et le passage de la durée d’assurance de 43 ans à 44 ans suivant un rythme identique (hausse d’un trimestre par an) autoriseraient une économie annuelle de 4 milliards d'euros.

- Une sous-indexation des pensions d’un point en 2018 (au regard d’une prévision d’inflation de 1,4 %) permettrait de réaliser une économie annuelle de 300 millions d'euros.