Yomoni fait le pari d'un PER sans fonds en euros

La fintech veut se démarquer de ses concurrents par le prix.
Yomoni Retraite est accessible dès 1 000 euros en ligne. Crédit photo : Pixabay

Après sa levée de fonds de 8,7 millions d'euros le mois dernier, Yomoni  a annoncé ce vendredi 9 octobre le lancement de son PER, Yomoni Retraite.

Dans la lignée des autres produits de la fintech, l’offre d’investissement est majoritairement tournée vers l’indiciel et surtout ne propose pas de fonds en euros, une première sur le marché. Yomoni propose un panachage d’ETF à travers quatre fonds : Yomoni Monde (diversifié), Yomoni Allocation (actions), ainsi que iShare Global Bonds de BlackRock et Schelcher Prince Obligations Court Terme. 

L’indiciel permet à Yomoni d’adopter une stratégie de prix offensive face à une offre concurrentielle jugée « encore chère, peu accessible en digital et [qui] tourne le dos à la gestion indicielle », par son président Sébastien d’Ornano. Ce dernier relève également que « la grande majorité des contrats ne proposent pas d’ETF dans leur univers d’investissement ». 

Dans le détail, les frais d'enveloppe s'élèvent à 0,3 % et les frais d’encours de rentre à 0,8 %. Des frais de transferts sortant à 1 % s’appliqueront jusqu’au cinquième anniversaire du contrat. Pour le reste, aucun frais ne sera ponctionné.

Les clients ont le choix parmi trois profils de risque classique (prudent, équilibré et dynamique) et deux profils de gestion : pilotée à horizon et pilotée. Avec ce second profil, les clients suppriment la contrainte du départ à la retraite comme délai d’investissement et peuvent ainsi conserver une allocation dynamique plus longtemps.

Yomoni Retraite est accessible en ligne dès 1.000 euros.

Source : Yomoni