Complémentaire santé

Une généralisation délicate en entreprise

Effective depuis un plus d'un an et demi, la complémentaire santé s’impose difficilement dans sa mise en œuvre.
Fotolia

Obligatoire depuis le 1er janvier 2016 à l’issue d’un processus initié le 11 janvier 2013, la généralisation de la couverture complémentaire santé en entreprise n’a pas provoqué le « raz de marée » annoncé. Il faut signaler que la plupart des entreprises ont attendu le dernier moment pour la mettre en place car elle a été perçue plus comme une contrainte qu’une opportunité. De nombreux professionnels admettent qu’il faudra au moins trois ans de recul pour apprécier l’impact réel d’une réforme de cette ampleur. Au-delà de la justification d’une telle couverture dans les entreprises, qui souligne surtout le désengagement progressif de l’Etat en matière de gestion de la solidarité collective, c’est surtout la méthode qu’il faudra revoir. La censure des clauses de désignation par le Conseil constitutionnel en juin 2013 et la tentative de les réintroduire dans la dernière loi de financement de la Sécurité sociale, de nouveau censurée par le Conseil à la fin de l’année 2016, montrent que la pédagogie est plus que jamais nécessaire entre les partenaires sociaux et les organismes assureurs. Il n’est pas certain en effet que la mise en place de la recommandation, censée apaiser la négociation collective, se révèle plus efficace en la matière que l’ancien système.