Prévoyance patrimoniale

Un réflexe à approfondir pour les CGP

Geneviève Allaire
Si le développement de la prévoyance reste très variable d’un cabinet à l’autre, sa montée en puissance se confirme, au moins dans les intentions
Le point sur l’ouverture à la prévoyance des conseils en gestion de patrimoine sous l’œil des opérateurs venant à leur soutien
Fotolia

L’enquête réalisée par le cabinet d’études Aprédia (Livre blanc 2015) révèle que 77 % des CGPI avaient intégré la protection sociale dans leur offre de services en 2014, contre 64,8 % trois ans plus tôt, et que la prévoyance, couplée à la santé, représentait en moyenne 11 % du chiffre d’affaires pour les cabinets actifs dans ce champ. C’est un relais de croissance pour 30 % de ces professionnels qui envisageaient de développer cet axe durant l’année 2015, même si elle se situe en dernière position des activités à privilégier, derrière l’immobilier direct et la retraite.