Un plan pour garantir un accès à des soins de qualité dans tous les territoires

Le plan destiné à lutter contre les déserts médicaux s’oriente autour de quatre priorités

Présenté vendredi 13 octobre par le Premier ministre ainsi que la ministre des Solidarités  et de la Santé Agnès Buzyn, le plan pour renforcer l’accès territorial aux soins est articulé autour de quatre priorités :

Renforcer l’offre de soins dans les territoires via une présence médicale et soignante accrue

Il s’agit de mettre en place des aides conventionnelles pour faciliter l’installation des médecins dans les zones tendues. Il est également prévu de faciliter le cumul emploi-retraite des médecins libéraux pour maintenir une présence médicale sur le territoire. Le plafond de revenu annuel pour être dispensé de cotiser au régime Prestation Complémentaire Vieillesse sera relevé de 11.500 euros à 40.000 euros dans les zones tendues. Le plan prévoit également de développer des consultations avancées et la création de postes d’assistants partagés entre la ville et l’hôpital qui permettront à des médecins jeunes diplômés un exercice partagé entre l’hôpital et une structure ambulatoire.

Mettre en œuvre  la révolution numérique en santé pour abolir les distances

Il s’agit de développer l’usage de la télémédecine, notamment en accompagnant l’équipement des établissements médico-sociaux, les établissements de santé, les maisons de santé et les Ehpad. L’objectif est également de faire émerger les territoires digitaux avec la généralisation du dossier médical personnel, le développement des services numériques et de la prise de rendez-vous en ligne pour les hôpitaux et les structures ambulatoires.

Favoriser une meilleure organisation des professions de santé pour assurer une présence soignante pérenne et continue

L’objectif est de soutenir le développement des maisons de santé pluri-professionnelles, des centres de santé et de tous les modes d’exercice coordonné. Pour le professionnel de santé il s’agit de pouvoir échanger plus facilement avec ses pairs. Pour les patients, ils pourront bénéficier d’un suivi de professionnels travaillant en équipe. Le plan prévoit la création d’un guichet unique d’information et d’orientation pour l’exercice des professionnels de santé. IL est également prévu de simplifier la prise en charge des patients en situation complexe en faisant converger financièrement les dispositifs d’appui aux parcours complexes selon les territoires.

Faire confiance aux acteurs des territoires pour construire des projets et innover

Le plan vise à co-construire un projet d’animation et d’aménagement  du territoire par les professionnels de santé, les usagers, les institutions et les élus des territoires. L’idée de créer un cadre commun permettant aux  professionnels de santé d’expérimenter de nouvelles organisations est annoncée. Le plan vise également à appuyer l’action des agences régionales de santé dans l’accompagnement des projets de territoire en accordant, dès 2018, 10 millions d’euros de crédits supplémentaires.