Roméo, l’aidant du futur ?

La société Aldebaran travaille sur un projet d’assistance s’appuyant sur un robot humanoïde de grande taille
Robot Roméo

Créée en 2005, la société Aldebaran a pour vocation d’élaborer des robots humanoïdes destinés à apporter une aide aux humains. Après NAO, développé et vendu à plus de 6.000 exemplaires au monde de la recherche et de l'éducation, et qui a vocation à devenir un robot compagnon à la maison, Aldebaran Robotics a conçu le robot et Pepper pour une société de téléphonie mobile japonaise. « Aldebaran à travers l’expérience du robot Pepper a montré qu’elle pouvait concevoir des robots pour des demandes et un cahier des charges spécifiques. Sur un robot comme Pepper,  il serait possible de développer des applications d’assistances pour les personnes âgées. Un robot humanoïde est en réalité une plateforme sur laquelle il est possible d'imaginer plusieurs usages. La forme humanoïde les rend polyvalents. On ne se demande plus à qui s'adresse un ordinateur par exemple : il peut servir à tout le monde, car chacun en fait un usage différents en fonction des applications qu'il va utiliser. C'est un peu pareil pour nos robots.», avance Marine Fabre, directrice de la communication d’Aldebaran Robotics

Défi technologique. Depuis 2009, la société s’intéresse 2009 à l’assistance avec le Projet Roméo. Ce robot humanoïde de grande taille (140 cm) vise à approfondir les recherches sur l’assistance aux personnes âgées ou en perte d’autonomie. Véritable défi technologique, sa taille a été pensée pour qu’il puisse ouvrir des portes, monter un escalier (car il n’est pas bâti sur roues) ou encore porter des plateaux. Début 2015, Roméo – qui compte quatre prototypes - sera en phase de test dans quelques EHPAD. « L’objectif est de recueillir le sentiment des résidents, personnes âgées ou dépendantes, sur cette nouvelle technologie et de mesurer leur degré d’acceptation des fonctionnalités du robot », explique Marine Fabre.