Retraites : la présentation de la réforme est reportée

Emmanuel Macron a annoncé un report au 10 janvier
(Bloomberg)

Le respect de la trêve des confiseurs ? Emmanuel Macron a repoussé la présentation de la réforme des retraites du 15 décembre au 10 janvier 2023. 

Un report justifié par les récentes élections professionnelles qui auraient «empêché certaines discussions avec des organisations syndicales», a fait valoir le président de la République lors d'un discours d'ouverture d'une plénière du Conseil national de la Refondation (CNR). Une report pour dialogue social à l'orée d'une réforme qui s'annonce contestée, avec les syndicats mais aussi avec les partis politiques, dont plusieurs ont subis de changements d'organisation interne. 

Le gouvernement entretient le flou sur certains paramètres de la future loi. Même le report de l'âge légal de départ à 65 ans, qui paraissait acquis, ne l'est plus. La présidente Renaissance de l'Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet a affirmé le 11 décembre à la presse que «le jeu n'est pas fait». 

«On a fait campagne pendant des semaines autour de l'âge de 65 ans, donc il ne serait pas étonnant qu'on rentre dans la mêlée avec un âge de 65 ans donc», a pourtant dit le même jour le porte-parole du gouvernement Olivier Véran. 

Seule certitude, le ministre du Travail Olivier Dussopt a annoncé, dans un entretien accordé à groupe de quotidiens régionaux, un dispositif «carrières très longues», permettant à ceux qui ont commencé à travailler à 18 ans de partir à 61 ans (ou à 60 si l'âge de départ de 64 ans est finalement retenu).