PERCO : les salariés apprécient l’abondement

Natixis Interépargne vient de publier son premier baromètre relatif au PERCO et la manière dont il est utilisé par les épargnants.

Dans le cadre de la publication de son premier baromètre sur le PERCO, Natixis Interépargne s’est intéressé au comportement de 680.000 épargnants en retenant leur âge et en analysant les versements réalisés en 2016 et la gestion financière de leur épargne. Selon les statistiques de l’Association Française de la Gestion Financière, le PERCO représente 15,3 milliards d’euros d’encours soit 11,8 % de l’épargne salariale. Les encours ont progressé de près de 13% durant l’année 2016.

Répartition des flux de participation versés en 2016
Natixis Interépargne

Pour Natixis Interépargne : «  porté depuis 2003 par des évolutions légales et fiscales incitatives, le PERCO s’est imposé dans l’offre retraite des entreprises qui génère une démarche d’épargne longue qui perdure au-delà de la retraite ». L’investissement moyen dans le PERCO s’établit à 1.746 euros. Cet investissement à tendance à augmenter avec l’âge. C’est l’abondement, effectué par l’employeur, qui demeure l’élément clé qui explique le succès du PERCO chez les salariés. Il représente 34 % des investissements réalisés dans le PERCO. « 71 % des porteurs qui ont versé dans le PERCO en 2016 ont reçu un abondement pour un montant moyen de 843 euros », indique le baromètre.

choix d'investissements sur le PERCO en fonction de l'âge de l'épargnant
Natixis Interépargne

En matière d’investissement, l’épargne placée sur un PERCO est investie à 59 % en produits et actions et diversifiés. « Les investissements en supports obligataires et monétaires représentent respectivement 13 % et 28 % de cette épargne », précise le baromètre. Natixis Interépargne note que les épargnants de moins de 35 ans sont trop investis en monétaire alors que les plus de 55 ans privilégient les supports plus dynamiques.