Assurance collective

Nous voulons conquérir 5 nouvelles branches professionnelles avec des offres dédiées

Dans l’attente, comme l'ensemble de la Place, des décrets sur la complémentaire santé en entreprise, April Entreprise Prévoyance se prépare à renforcer de façon importante son réseau d’intermédiaires de proximité, y compris avec des CGPI qui pour certains sont déjà demandeurs de solutions collectives.
Françoise Louberssac, directrice générale de Cetim (Plateforme de gestion des frais de santé du groupe April) et d’April Entreprise Prévoyance

L’Agefi Actifs. - Avez-vous conquis de nouveaux partenaires à la suite de l’ANI ?

Françoise Louberssac. - Depuis 2013, nous avons recruté 500 nouveaux courtiers après nos campagnes de sensibilisation. Ce sont majoritairement des professionnels de la prévoyance-santé individuelle qui cherchent à diversifier leur activité. Ils ont besoin d'être rassurés sur le collectif,  principalement sur le formalisme lié à la mise en place des solutions en entreprise. Nous nous engageons aussi à les soutenir dans la prise en charge de la conformité de leur  portefeuille en lien avec les évolutions réglementaires et conventionnelles. Depuis peu des conseillers en gestion de patrimoine indépendants – CGPI - se rapprochent de notre structure, toujours à titre de complément d’activité. Les CGPI connaissent bien le dirigeant d’entreprise mais ils sont parfois un peu moins à l’aise avec l'environnement de la protection sociale, et notamment sur le collectif. La généralisation de la complémentaire santé est un formidable accélérateur pour notre développement qui ouvre une voie que nous n’avons jamais connu auparavant, avec la présence des accords de branche. Une partie de l’activité se jouera sur internet. Nous sommes aussi référencés sur les sites spécialisés et basculons les demandes vers les courtiers de proximité.  Notre objectif est d’arriver à travailler avec 3.500 intermédiaires supplémentaires.

Chiffres clés

April Entreprise Prévoyance a comme cœur de cible la PME/TPE. 

La société compte 78 collaborateurs, pour un réseau d’environ 4.000 assureurs-conseils. 11.000 entreprises sont adhérentes pour un nombre de 110.000 personnes assurées. En 2013, le volume de primes a atteint 71,3 millions et le chiffre d’affaires 20,9 millions. 

Quelles sont pour vous les prochaines étapes dans le développement de votre offre ? 

Pour l’heure le chantier est immense, nous attendons avec impatience  les décrets sur le panier de soins et les contrats responsables qui vont nous amener à mettre en conformité nos 15.000 contrats dans notre portefeuille et à affiner notre offre commerciale. Au-delà, nous allons compléter nos offres destinées aux filières métiers. Nous disposons actuellement de 10 solutions collectives prévoyance et/ou santé dédiées à des filières métiers (Syntec, Courtage, Expert Comptable, HCR, Immobilier, Commerce de gros, Transport Routier, Transport sanitaire, Restauration rapide ) . Notre objectif est d’en lancer 5 nouvelles en nous intéressant notamment aux accords de branche sur les services à l'automobile, à la boucherie et à la coiffure. En parallèle, nous travaillons sur un produit générique avec un socle de base correspondant au panier de soins qui sera complété par des renforts facultatifs.