Les mutuelles françaises devraient continuer à perdre des parts de marché

Jade Grandin de l'Eprevier, L’Agefi
Les mutuelles santé, mutuelles d’assurance et institutions de prévoyance ne font pas le poids face aux effets de taille des assureurs traditionnels et bancassureurs, selon Fitch.

Les mutuelles françaises vont continuer de perdre des parts de marché, prévoit Fitch Ratings dans une étude publiée mercredi. Ces établissements (mutuelles santé, mutuelles d’assurance et institutions de prévoyance) sont généralement plus petits que les bancassureurs et les assureurs traditionnels. Leurs capacités de distribution sont donc moindres et leurs coûts d’acquisition client plus élevés.