Perte d'autonomie

Les Français font confiance aux contrats collectifs de dépendance

L’OCIRP a organisé mardi 10 mars son septième débat Autonomie et a présenté, comme chaque année, les résultats de son baromètre réalisé par la société Molitor Consult.

Les résultats du baromètre annuel OCIRP – réalisé par Molitor Consult font ressortir que les français sont toujours aussi mal informés sur le sujet : près de 74 % reconnaissent ne pas connaitre le coût mensuel de la perte d’autonomie et un peu plus de 75 % avouent ne pas connaître les modalités de financement publiques.

La famille ne peut pas tout. Les résultats montrent que le rôle de la famille a des limites : 53,8 % « seulement » des personnes interrogées croient possible l’aide au quotidien par la famille mais aussi que les français plébiscitent le maintien à domicile (80 %). Plusieurs questions sont ainsi posées : le rôle et le statut de l’aidant et le financement de l’adaptation des logements.

L’entreprise au centre des attentes. Le rôle de l’entreprise semble aussi reconnu puisque que le contrat de dépendance collectif est privilégié par plus de 68 % des personnes interrogées.  Les DRH en sont majoritairement conscients, ce qui est une nouveauté du Baromètre 2014, mettent en avant les responsables de l’étude.

Le projet de loi bien perçu. Enfin, les mesures du projet de loi relatif à l'adaptation de la société au vieillissement, qui doivent être débattues au Sénat les 15, 16 et 17 mars prochains, sont bien perçues par les français.

Sur le podium figurent celles sur :

- La prévention de la perte d’autonomie 84,5 %,

- Le maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie grâce aux nouvelles technologies 82,8 %,

- Le renforcement de l’APA en augmentant le nombre d’heures dédiées à l’aide des personnes en perte d’autonomie 82,4 %.