Madelin Retraite

Les cotisations continuent de progresser en 2013

Malgré une forte baisse des affaires nouvelles, les primes ont augmenté sur les contrats dédiés aux non-salariés pour atteindre près de 3 milliards d’euros contre seulement 2 milliards en 2008

Selon les chiffres provisoires de la FFSA et du Gema, plus d’un million de contrats de retraite « Madelin » sont en cours de constitution auprès des sociétés d’assurances à la fin de l'année 2013 (1.031.000) soit un nombre en progression de 3 % sur un an. Le nombre de nouveaux contrats souscrits au en 2013 (71.000) est en baisse de 29 % par rapport à 2012, année qui avait connu une très forte hausse du nombre de contrats (soit 100.000 nouveaux contrats en hausse de 39 %.

Hausse continue des cotisations. Le montant des cotisations versées sur les contrats de retraite « Madelin » est de 2,8 milliards d’euros en 2013, en hausse de 9 % par rapport à celui de l’année précédente. En 2012, le montant des cotisations s’est élevé à 2,56 milliards en hausse de 10 % par rapport à 2011. La progression des cotisations est constante au moins depuis 2008 où elles atteignaient un peu plus de 2 milliards d’euros (1).

Fin 2013, le montant des provisions mathématiques des contrats en phase de constitution s’établit à 23,15 milliards d’euros, en progression de 11 % sur un an. La provision mathématique moyenne des contrats en phase de constitution s’établit à 22.400 euros au 31 décembre 2013 indique la FFSA et le Gema.

Un marché toujours concentré. Les groupes Generali (22,5 %), AG2R La Mondiale (18,3%), Axa (13,7 %), ont collecté plus de la moitié des cotisations (54,5 %). Ils sont suivis par SwissLife (9,4 %), Aviva Vie (5,4 %), Groupama-Gan Vie (4,9 %), BNP Paribas Cardif (4,7 %) et MACSF (3 %).

(1) 2,04 milliards en 2009, 2,13 milliards en 2010, 2,32 milliards en 2011.