Prévoyance maladie et accidents

Les bancassureurs ont bien occupé le terrain en 2013

La synthèse du marché des contrats individuels sur l’année 2013 montrent que les réseaux bancaires ont une croissance deux fois plus importante que les réseaux d assurance en collecte et quatre fois plus importante en prestations

A fin décembre 2013, les cotisations des contrats à adhésion individuelle d’assurances de dommages corporels (santé, incapacité-invalidité, dépendance et décès accidentel) s’élèvent à 10,4 milliards d’euros, soit un montant en hausse de 4 % sur un an, en net ralentissement par rapport à l’année 2012 (+ 7 %).

Bonne performance de la bancassurance en collecte. Ce montant se répartit pour 6,1 milliards en soins de santé et 4,3 milliards en accidents corporels. La croissance est deux fois plus forte pour les réseaux de bancassurance (+ 6 %) que pour les réseaux d’assurances (+ 3 %). La différence est importante en santé (+ 8 % pour les réseaux de bancassurance contre + 2 % pour les réseaux d’assurance) alors qu’en accidents corporels la croissance est équivalente. Globalement, les réseaux d’assurance continuent de dominer le marché avec un volume de 4,9 milliards en santé et 3 milliards en accidents corporels contre respectivement 1,2 et 1,3 milliards pour la bancassurance.

Moindre progression qu’en 2012. En santé comme en accidents corporels, les cotisations augmentent moins rapidement en 2013 qu’en 2012. Ainsi, avec un total de 6,1 milliards d’euros, les cotisations des garanties soins de santé progressent de 3 % sur un an (contre + 5 % en 2012), et celles des garanties incapacité, invalidité, dépendance et décès accidentel augmentent de 5 % (8 % en 2012) pour représenter 4,3 milliards d’euros. Là encore des différences existent selon les distributeurs et les garanties. En santé, les bancassureurs enregistrent une croissance de 8 % en 2013 après 8 % en 2012, alors que celle des réseaux d’assurance progresse  de 2 % après 5 % en 2012. EN accidents corporels la croissance des assureurs ralentit pour passer à 5 % contre 9 % en 2012 tandis que celle des bancassureurs est constante (5 % en 2013, comme en 2012).

Belle progression de la bancassurance pour les prestations. Les prestations versées en 2013 s’élèvent à 5,7 milliards d’euros, en hausse de 3 % sur un an. Cette progression est globalement deux fois plus faible que celle de l’année 2012 (+ 6 %) en raison d’un fléchissement de la croissance aussi bien au niveau des garanties soins de santé (+ 2 % après + 5 %) qu’à celui des garanties accidents corporels (+ 6 % après + 9 % en 2012). 4,1 milliards d’euros ont été versés en 2013 au titre des garanties soins de santé et 1,6 milliard d’euros au titre des garanties incapacité-invalidité-dépendance-décès accidentel. Mais cette décrue des prestations masquent là aussi des différences. Dans les réseaux d’assurance elles sont égales à 3,3 milliards en frais de santé (équivalente à celles de 2012 où elles étaient en hausse de 4 %) et à 1,3 milliard en accidents corporels en hausse de 5 % après une hausse de 9 % en 2012. Pour la bancassurance, le volume des prestations est égal à 800 millions en santé et en hausse de 8 % après une hausse semblable en 2012 et à 300 millions en accidents corporels en hausse de 13 % après une augmentation de 10 % en 2012.

Source FFSA-Gema, janvier 2014