Le PER poursuit sa dynamique en janvier

Le placement comptabilise désormais un encours de 31,2 milliards d’euros chez les assureurs.
Fotolia

On n'arrête plus le Plan épargne retraite (PER). Selon les chiffres publiés jeudi 3 mars par France Assureurs, la fédération française des assureurs, le nouveau produit star de la retraite est en pleine forme.

Avec 70.000 nouveaux assurés ayant souscrit un PER auprès d’une entreprise d’assurance en janvier 2022, le placement confirme son excellente dynamique. Les cotisations sont en hausse de 72% par rapport à janvier 2021, à 568 millions d’euros. La collecte nette s’établit à 461 millions d’euros sur le mois. Dans le même temps, 99.000 assurés ont transféré d’anciens contrats vers un PER pour 1,15 milliard d’euros.

Au total, le marché des PER commercialisés par les entreprises d’assurance enregistre 169.000 assurés supplémentaires et 1,7 milliard d’euros de versements sur le mois.

A fin janvier 2022, 2,8 millions d’assurés détenaient un PER pour un encours de 31,2 milliards d’euros. Si on élargit à l’ensemble des acteurs de la «retraite supplémentaire» (entreprises d’assurance, institutions de prévoyance, mutuelles et sociétés de gestion) c’est même 4,3 millions de Français qui étaient détenteurs d’un PER à fin septembre 2021 pour un encours de 48,5 milliards d’euros. Les entreprises d’assurance représentaient à cette date 87% de ces encours. A noter cependant qu’hors transferts d’anciens contrats, l’encours s’élève à 8,7 milliards d’euros.