L’Agirc-Arrco n'augmente les retraites complémentaires que de 1 %

En 10 ans, la revalorisation des retraites du régime a été près de deux fois inférieure à l'inflation.

C'est une nouvelle attendue mais forcément décevante. Après avoir maintenu en 2020 le niveau des pensions de retraite complémentaire, les partenaires sociaux, gestionnaires du régime Agirc-Arrco, ont décidé d’augmenter les retraites complémentaires Agirc-Arrco de seulement 1%. La décision a été officialisée lors du conseil d’administration du jeudi 7 octobre. La valeur de service du point augmentera ainsi de 1% au 1er novembre 2021 et s’élèvera à 1,2841 euros. L’augmentation entrera en vigueur à compter du 1er novembre 2021. Elle représente un montant de 850 millions d’euros pour le régime.

A noter que la valeur d’achat du point évoluera de +0,2% à compter du 1er janvier prochain, soit 17,4316 euros.

Dans un communiqué, les gestionnaires du régime rappellent qu’après être revenus à une situation excédentaire en 2019, le résultat global de l’Agirc-Arrco a été déficitaire en 2020, de 4,1 milliards d’euros. « Cette situation exceptionnelle a remis en cause la trajectoire d’équilibre du régime définie par les partenaires sociaux dans l’Accord national interprofessionnel du 10 mai 2019 qui repose sur une règle d’or : maintenir constamment sur 15 ans, un niveau de réserves pour le régime au moins égal à six mois de versement de pensions », expliquent-ils.

Dans ce contexte, le conseil d’administration de l’Agirc-Arrco a exercé son devoir d’alerte auprès des partenaires sociaux. La négociation engagée par les partenaires sociaux a débouché sur un avenant à l’accord de 2019, donnant au conseil d’administration une marge de manœuvre plus importante (+/- 0,5 point) que celle prévue initialement dans l’accord (+/-0,2 point) pour déterminer l’évolution des pensions de retraite complémentaire par rapport à l’indice des prix à la consommation.

Moins de 6 % en 10 ans...

Le conseil d’administration a exercé ce droit rapidement car la dernière note de conjoncture publiée par l’Insee, le 6 octobre dernier, prévoit un taux prévisionnel d’inflation de 1,5%. Une situation qui n’est pas nouvelle puisque depuis 2011, les revalorisations des pensions de retraite Agirc-Arrco sont quasiment deux fois plus faibles que l’inflation. En 10 ans, la valeur du point a augmenté de 5,71% pour les salariés (ex- Arrco) et 5,50% pour les cadres (ex-Agirc). Dans le même temps, l’inflation était de 9,88%...

« Parce qu’en temps de crise, la solidarité est plus que jamais un ciment entre les générations, les partenaires sociaux ont souhaité maintenir les moyens alloués à l’action sociale de l’Agirc-Arrco pour 2021 et 2022 et annuler la baisse de dotation de 2% prévue dans l’accord de 2019. Ainsi, le régime va pouvoir poursuivre son accompagnement auprès des personnes fragilisées, qui bénéficie pour une grande partie aux retraités », estime Brigitte Pisa, vice-présidente de l’Agirc-Arrco.