« La part des dépenses de retraites dans le PIB devrait baisser de manière marquée entre 2013 et 2060 »

Entre 2013 et 2060, cette part devrait diminuer de 2,6 points de PIB, assure le groupe de travail sur le vieillissement Ageing Working Group.

Depuis 2001, le Conseil Ecofin mandate le groupe de travail sur le vieillissement (Ageing Working Group - AWG) rassemblant la Commission européenne et les États membres, pour mettre à jour à intervalles réguliers des projections harmonisées des dépenses publiques liées au vieillissement et à la soutenabilité des finances publiques des pays membres (retraites, invalidité, santé, dépendance, éducation et chômage).

Pour la France, pour l’exercice 2015, les dépenses de retraites ont été réalisées par la direction générale du Trésor et l'Insee à l'aide du modèle de microsimulation Destinie, sur la base d'hypothèses démographiques et macroéconomiques établies par Eurostat et le groupe de travail européen.

Grâce aux réformes adoptées depuis plus de vingt ans, la part des dépenses de retraites dans le PIB devrait baisser de manière marquée entre 2013 et 2060 (–2,6 points de PIB). La France se trouve ainsi dans une position globalement favorable par rapport à ses partenaires européens pour faire face au vieillissement de sa population.

Source : Site du Trésor. A lire en ligne ICI.