La nouvelle fiscalité de l’épargne retraite divise les assureurs

Selon Axa, la formule contraignante imposée lors du passage au prélèvement à la source est justifiée. Préfon dénonce au contraire un système dangereux.
REA

Le passage au prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu, en 2019, ne sera pas sans conséquences pour les épargnants effectuant des placements en vue de leur retraite. De fait, les sommes versées en 2018 sur un Perp (plan d'épargne retraite populaire) ou un contrat Préfon, par exemple, ne donneront pas lieu à réduction d’impôt, puisque les revenus de 2018 ne seront pas imposés: en 2018, les contribuables paieront des impôts sur leurs revenus de 2017, et en 2019 sur ceux de 2019. La tentation est grande, en conséquence, de ne rien verser sur les contrats retraite en 2018.