FRPS : AG2R La Mondiale et CNP Assurances font coup double

Mathilde Castagna
Il ne sera en effet plus possible de transférer les anciens portefeuilles de retraite supplémentaire au sein de la nouvelle entité après le 31 décembre prochain.

Malgré des débuts timides, les fonds de pension à la française ont su convaincre. AG2R La Mondiale et CNP Assurances annoncent à leur tour la création de leurs fonds de retraite professionnelle supplémentaire (FRPS), ainsi que le changement de statut de leur entité commune Arial CNP Assurances. Baptisées La Mondiale Retraite Supplémentaire et CNP Retraite, les deux entités réassurent désormais le portefeuille d’Arial CNP Assurances dédié à la retraite collective. «La transformation d’Arial CNP Assurances en FRPS présente de nombreux avantages pour nos clients en matière de gestion et de solidité financière», souligne Christian Borsoni, directeur général d’Arial CNP Assurances.

En effet, ce type de structure qui résulte de la transposition de la Directive européenne sur les Institutions de Retraite Professionnelle (IORP) est doté d’un cadre réglementaire et prudentiel adapté à la gestion d’engagements de long de terme. Les règles de solvabilité de ce régime se rapproche de celles appliquées par Solvabilité I, ce qui permet d’optimiser les perspectives de rendement. Néanmoins, les intéressés n’ont plus que jusqu’au 31 décembre pour créer leurs entités et transférer leurs portefeuilles. Passé cette date, la création d’un fonds de pension à la française sera toujours possible mais ne sera nourri uniquement des nouveaux flux entrants. Les transferts de portefeuilles déjà existants, ne pourront plus être transférés au sein de la nouvelle entité.

L’agrément de l’ACPR en poche, CNP Assurances et AG2R La Mondiale peuvent alors souffler. Dans un premier temps incertain sur sa volonté de s’engager dans ce processus coûteux, l’assureur mutualiste dirigé par Bruno Angles s’est finalement laissé séduire. Ainsi, le transfert vers La Mondiale Retraite Supplémentaire représente 27,3 milliards d’encours dont 22,9 milliards d’euros sur fonds euros et 4,4 milliards d’euros en unités de compte. Cette opportunité lui permettra de maintenir un positionnement concurrentiel grâce à ce nouveau régime prudentiel, mais également de conserver la mutualisation des risques entre les contrats individuels et les contrats collectifs.

Concernant la création de CNP Retraite, elle s’accompagne d’un transfert réglementaire des engagements de retraite aujourd’hui portés au bilan de l’assureur pour un total de 27,8 milliards d’euros. De son côté, Arial CNP Assurances adopte son nouveau statut et le fera bénéficier aux 272.000 entreprises clients, pour un encours sous gestion de 10,4 milliards d’euros.