Eres met la main sur le groupe bienprevoir.fr–primaliance

Grâce à l’acquisition du groupe bienprevoir.fr–primaliance, Eres devrait se développer auprès des particuliers et élargir son panel d’offres d’épargne immobilière.  
(Pexels - Sora Shimazaki)

L’idée couvait depuis un bout de temps. Pourtant, c’est quelques jours avant l’été qu’Eres remarque le dossier bienprevoir.fr–primaliance sur le marché. Le spécialiste de l’épargne salariale, actionnariat salarié et de la retraite prend alors les devants et contacte le tandem dont l’union remonte seulement à deux ans en arrière. «Depuis 2019, la loi Pacte nous a valu beaucoup de temps, ce qui ne faisait pas de la croissance externe une priorité», indique Mathieu Chauvin, président d’Eres, qui ajoute : «Néanmoins, cette acquisition a pris toute sa dimension notamment par le poids des marques associées. Nous l'avons conclu pour un prix que nous ne souhaitons pas communiquer».

Pour rappel, le groupe bienprevoir.fr – primaliance a intermédié 330 millions d’euros d’encours et réalisé plus de 700 millions d’euros d’opérations en pierre papier durant l’année 2021.

Le tournant immobilier

Avec près de 6.000 partenaires à ses côtés, Eres avait fait le choix d’une stratégie dirigée vers la gestion d’actifs liquides et diversifiés. «Nous voulons désormais appliquer la même approche à l’épargne immobilière», assure le président. Doté d’un profil multi gérant, le spécialiste de l’épargne longue durée bénéficiera désormais de la plateforme de courtage du nouvel arrivant qui distribue des parts de SCPI, OPCI mais également de SCI en assurance vie. «Nous ne concevons pas d’épargne longue sans parler d’immobilier. Mais nous allons aussi désormais adresser une offre de service aux particuliers, un scope sur lequel nous n’étions pas jusqu'ici», précise Mathieu Chauvin.

A point nommé

Conseillers en gestion de patrimoine (CGP), courtiers et experts-comptables pourront bénéficier dans les prochaines semaines d’un accès unique aux plateformes de l’épargne immobilière qui seront mis en place par cette union. «Les complémentarités sont nombreuses et seront créatrices de valeur pour les clients, les partenaires et pour les collaborateurs des deux groupes. Cette association permettra aussi de proposer aux clients et partenaires d’Eres nos solutions d’épargne performantes notamment dans un contexte de lutte contre l’inflation et de hausse des taux d’intérêt», argumente Jonathan Levy et Vincent Cudkowicz, co-fondateurs du groupe bienprévoir.fr.

Eres, qui gère 5,5 milliards d’euros d’encours, espère finaliser la connexion des systèmes et la stratégie de transformation avant 2024, «pour doubler la taille de bienprévoir/primaliance par rapport à aujourd’hui», conclut le président d’Eres.