Ces salariés en quête d'une complémentaire santé malgré l'ANI

Alors que la complémentaire santé obligatoire en entreprise a été instaurée il y a un an, de nombreux salariés sont en quête d'un contrat selon le courtier Meilleurtaux.

Pourquoi de nombreux salariés continuent-ils de rechercher un contrat de complémentaire santé alors que souvent la loi est supposée leur imposer une couverture de la part de leur employeur ? Le courtier Meilleurtaux.com, qui compte dans ses rangs le courtier en assurance meilleureassurance.com, s'est penché sur la question en analysant que près de huit salariés sur dix étaient toujours en quête d'une complémentaire. 

Parmi eux, 53% font pourtant partie d'une entreprise qui propose une mutuelle collective obligatoire comme la loi l'impose. Meilleurtaux divise cette proportion en deux catégories. D'abord ceux qui n'y ont pas adhéré et recherchent du coup un contrat. Ils représentent 27% de ces 53%. Ensuite, ceux qui ont effectivement adhéré à un contrat mais y recherchent une surcomplémentaire. C'est près de 32%. Cette donnée n'est d'ailleurs pas nouvelle, le niveau de couverture de nombreux contrats sélectionnés par les entreprises depuis l'instauration de l'ANI est inférieur à ce que les salariés possédaient auparavant. «La question de la qualité de la mutuelle proposée par l’entreprise se pose donc très nettement», analyse Christophe Triquet, directeur général de Meilleureassurance.com.

L'étude ajoute que parmi les salariés qui consultent les comparateurs en ligne, deux sur dix sont des futurs retraités et recherchent une mutuelle senior car ils ne seront bientôt plus couverts par l'accord d'entreprise. «Leur couverture santé reste donc un sujet de préoccupation majeure pour lequel ils préfèrent anticiper afin de trouver la meilleure solution qualité/prix», décrypte Christophe Triquet.