Bercy veut être un exemple européen sur l’information retraite

Mathilde Castagna
Le cabinet de Bruno Le Maire officialise le lancement d’un service digital de suivi des plans d’épargne retraite (PER) afin de lutter contre la déshérence des contrats.
DR

Un nouveau service en ligne gratuit permet désormais aux épargnants de retrouver tous leurs produits d’épargne retraite et les organismes qui les gèrent afin de faire valoir leurs droits. Accessible en ligne ou via l’application «Mon épargne retraite», la plateforme rassemble 13,5 millions de contrats non-liquidés, affiliés à plus de 11,5 millions de titulaires. Le service couvre près de 94% des 14,3 millions de contrats en déshérence comptabilisés par la Dress et devrait atteindre 100% avant la fin de l’année. «Il place, de loin, la France en tête des pays européens en matière d’information sur les retraites», avance Daniel Labaronne, député de la 2ème circonscription de l'Indre-et-Loire.

Ce service donne suite à l’entrée en vigueur de la loi relative à la déshérence des contrats de retraite supplémentaire, portée par le député Daniel Labaronne, qui a créé un droit à l’information sur les droits acquis dans le cadre des régimes de retraite supplémentaire. Développé par la Caisse des Dépôts et l’Agirc-Arrco pour le compte du Groupement d’Intérêt Public (GIP) Union Retraite, il s’appuie sur les données transmises par l’ensemble des organismes de gestion de retraite supplémentaire.

«Le service vise à informer le bénéficiaire et surtout à lui donner toutes les informations afin qu’il prenne contact avec les organismes concernés», Stéphane Bonnet, directeur GIP Union Retraite. D’ici 2024, des informations financières comme le niveau d’encours, seront mis à disposition.

Le PER souffle sa troisième bougie

Trois ans après son lancement, en octobre 2019, 6,2 millions de français bénéficient d’un PER, pour un encours proche de 70 milliards d’euros. Bien que les contrats individuels récoltent la majorité des versements, avec 43,6 milliards d’euros d’encours, la dynamique concerne tous les produits. Ainsi, les PER d’entreprise collectifs représentent 10,7 milliards d’euros d’encours et les obligatoires 15,7 milliards d’euros.

Les résultats dépassent les attentes de Bercy qui ambitionnait d’atteindre trois millions d’épargnants et 50 milliards d’encours d’ici fin 2022. Aujourd’hui, 50% du total des PER souscrits sont de nouvelles affaires et l’accord de place visant à renforcer la transparence du marché pourrait accentuer la tendance. Sur l’ensemble des types de contrats, le montant moyen versé s’élève à 11.000 euros, il s’établit à 15.000 euros pour les contrats individuels.