Investir dans le numérique

La numérisation progresse rapidement et bouleverse non seulement les chaînes de valeur et modèles commerciaux traditionnels, mais aussi le monde du travail.

Par Stéphane Lago, spécialiste en investissement dans les actions thématiques, AXA IM

La numérisation bouleverse non seulement les processus de production mais aussi le monde du travail. Les investisseurs qui souhaitent tirer parti des opportunités offertes par le virage numérique doivent adopter une nouvelle approche. De nos jours, humains et robots travaillent déjà en bonne intelligence, les processus automatisés font partie de la routine et l’intelligence artificielle ou les chatbots révolutionnent les processus de production et l’interaction avec les clients. Les tâches répétitives ou dangereuses sont automatisées ou déléguées à des robots. Aucun doute: la numérisation progresse rapidement. Elle bouleverse non seulement les chaînes de valeur et modèles commerciaux traditionnels, mais aussi le monde du travail. Cette évolution rapide offre des opportunités très intéressantes mais nécessite de nouvelles compétences de la part des employés, qui doivent revoir la manière dont ils gèrent ces technologies. Il s’agit alors de faire preuve de curiosité et de souplesse et d’apprendre sans cesse.

Tirer parti de la numérisation

Les applications en robotique et l’automatisation des processus dans les industries les plus variées permettent aux entreprises de produire de manière plus sûre et plus efficace. L’intelligence artificielle peut par exemple servir à éliminer de manière anticipée les possibles sources d’erreurs. La notion de «maintenance préventive» joue à cet égard un rôle central: l’enjeu est de détecter avant qu’ils se produisent les écarts dans le processus de production afin d’éviter des interruptions coûteuses. Dans le domaine des soins, des robots sont de plus en plus souvent utilisés pour effectuer des opérations et des systèmes de surveillance mobiles indiquent quand un patient a besoin d’aide. Le transport des personnes et marchandises va être modifié en profondeur et les nouvelles technologies vertes pourraient s’avérer très bénéfiques pour la société.

Dans l’agriculture, des tracteurs autoguidés optimisent le processus de production. Des drones surveillent les surfaces arables et les dispositifs d’arrosage sont gérés de manière intelligente, ce qui est particulièrement important si l’on considère qu’à l’échelle mondiale 70% de l’eau potable est utilisée pour l’agriculture. En marketing, l’intelligence artificielle permet à une entreprise de mieux comprendre ce dont ses clients ont vraiment besoin. Les chatbots permettent quant à eux de personnaliser le service à la clientèle, d’améliorer le degré de satisfaction et de mieux fidéliser les clients.

Les frontières sectorielles s’effacent

Les entreprises qui veulent poursuivre sur la voie du succès doivent faire preuve de souplesse et appliquer de nouveaux modèles commerciaux. Elles doivent miser sur la numérisation afin de garder le contact avec leur clientèle et ses besoins évoluant rapidement. Le virage numérique effaçant les frontières entre les secteurs habituels, les investisseurs devraient se focaliser sur des thématiques prometteuses et non sur une approche sectorielle. L’innovation est omniprésente et concerne tous les secteurs.

Nombre d’entreprises ne peuvent plus être rattachées à un secteur en particulier: un fabricant de montres connectées qui enregistrent la fréquence cardiaque et peuvent être jumelées à divers appareils mesurant le taux de glycémie est-il une entreprise technologique ou un prestataire de soins? Le secteur automobile ne produit plus seulement des voitures. Il compte aujourd’hui des entreprises qui développent des technologies vertes ou des techniques d’automatisation pour une conduite autonome. Même des entreprises qui répondent aux besoins des consommateurs connectés en développant des produits de personnalisation et permettant un jumelage à des smartphones peuvent faire partie du secteur automobile.

Analyser la chaîne de valeur

Il y a lieu de tenir compte de toutes les entreprises qui opèrent au long de la chaîne de valeur d’une thématique d’investissement. En font partie, outre les entreprises sur le devant de la scène en raison de leurs technologies ou modèles commerciaux résolument novateurs, des «facilitateurs», dont la technologie permet tout simplement de telles découvertes et produits.
Les fournisseurs de telles solutions peuvent être des entreprises de grande envergure ou de taille plus modeste, par exemple des fabricants de semi-conducteurs ou des prestataires de solutions révolutionnaires en infonuagique. Les technologies innovantes et disruptives ont pénétré tous les domaines.

Cinq thématiques de croissance à long terme s’avèrent particulièrement prometteuses en lien avec la numérisation. Le vieillissement et le mode de vie sont les résultantes de l’évolution démographique. En font partie des entreprises dont les produits et prestations ont un lien avec le vieillissement de la population – de l’aménagement intérieur des hôpitaux aux EMS en passant par des bateaux de croisière. Des sociétés en mutation signifient intégrer des centaines de millions de personnes de pays en voie de développement et émergents à l’économie mondiale. Pour les consommateurs connectés, l’élément central est l’interaction entre l’entreprise et les clients. L’automatisation se concentre sur la numérisation des processus et les technologies vertes offrent des solutions ménageant le climat et permettant une gestion durable des ressources.

Une sélection active des titres sur la base d’une analyse approfondie est nécessaire, car les entreprises ne seront pas toutes couronnées de succès et aucun indice pouvant être répliqué n’est disponible. Les investisseurs doivent donc composer leur propre univers de titres, conformément à leurs thématiques d’investissement, ce qui demande une connaissance approfondie des thématiques d’investissement en question.