Philanthropie

Elargissons l'approche ISR !

Si l’investissement socialement responsable (ISR) connaît un succès grandissant, tout ce qui se dit « vert » n’est pas toujours durable
Parfois les actions qui contribuent le plus au développement durable et à la sauvegarde de notre planète sont souvent celles qui ne coûtent rien

En 1974, lors du débat de l’entre-deux-tours, Valéry Giscard d’Estaing répondait à François Mitterrand : « Vous n’avez pas, Monsieur Mitterrand, le monopole du cœur ». Une phrase emblématique, qui, des décennies plus tard, est toujours porteuse de sens.  Il suffit, pour nous en convaincre, de regarder les nombreux efforts marketing déployés par les sociétés de gestion pour promouvoir leur gamme de fonds responsable. Et de nous demander si celles-ci n’essayent pas d’ériger l’investissement responsable comme le seul moyen de donner du sens à son épargne ou à son action.