L'AFG clarifie son code de transparence de la gestion ISR

Le Code de transparence pour la gestion ISR (Investissement socialement responsable), qui est obligatoire pour tous les fonds ISR ouverts au public gérés par des sociétés de gestion adhérentes de l'AFG est actualisé

L’Association Française de la Gestion financière (AFG) a actualisée, en collaboration avec le Forum pour l’Investissement Responsable (FIR) et l’European Sustainable Investment Forum (Eurosif), le Code de transparence pour la gestion ISR (Investissement Socialement Responsable). Rendu obligatoire pour tous les fonds ISR ouverts au public gérés par des sociétés de gestion adhérentes de l’AFG ou du FIR, ce code les engage à répondre à une série de questions posées pour chacun des fonds ISR qu’elles gèrent.

Ainsi, les sociétés de gestion signataires du Code présenteront entre autres dans ce document officiel, publié sur les sites Internet respectifs de l’AFG et du FIR, leur démarche, leur gamme de fonds ISR, leurs critères d’analyse et leur processus de gestion. C’est la seconde fois que l’AFG met à jour ce code, dont les objectifs demeurent inchangés : améliorer la lisibilité et la transparence de la démarche des fonds ISR aussi bien pour les investisseurs institutionnels que pour les épargnants, et renforcer l’auto-régulation par la mise en place d’un cadre commun de bonnes pratiques. Les fonds sont donc tenus de donner des informations exactes, « en langage clair et compréhensible par un large public », pour permettre à l’ensemble des parties prenantes de mieux comprendre le fonctionnement des fonds ISR face à la multitude de politiques d’investissement responsables et de pratiques d’intégration des critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) dans ces fonds.

Cette clarification du Code de transparence par l’AFG le met en outre en conformité avec la loi Grenelle II, qui a pour vocation de permettre à la France de « prendre une longueur d’avance dans l’ensemble des secteurs de la croissance verte », précisent ces promoteurs.

  • Source AFG (Association Française de la Gestion financière)
  • Date février 2013
  • Langue Française
  • Pages 6