Un marché du foncier rural toujours déprimé

Comme chaque année, la fédération nationale des sociétés d’aménagement foncier et d’établissement rural (FNSafer) a publié son étude sur les marchés fonciers ruraux en 2014. Parmi les points abordés dans ce rapport, on peut retenir que le marché foncier rural reste globalement déprimé (représentant 14 milliards d’euros, en baisse de 2 % par rapport à 2013), excepté celui des terres agricoles (4 milliards d’euros, en progression de 3 % en 2014) soutenu par l’achat de terres libres par des personnes morales et celui des vignes. Le marché des terres destinées à l’urbanisation est en baisse mais toujours trop important selon les Safer. Enfin, le marché des forêts reste stable.

Un résumé du rapport est disponible sur le site des safer