Tabac et charbon : Carmignac formalise sa politique d'exclusion

La société n'investira plus dans aucune entreprise tirant plus de 25% de son chiffre d’affaires de l’extraction du charbon et ces restrictions s’appliqueront à plus de 90% de ses actifs sous gestion.

Carmignac passe la surmultipliée en matière de gestion ESG. La société de gestion annonce ce vendredi 28 septembre qu'elle officialise sa pratique, adoptée de longue date, d’exclure les sociétés productrices de tabac ainsi que les producteurs de charbon. Concrètement, la société n'investira plus dans aucune entreprise tirant plus de 25% de son chiffre d’affaires de l’extraction du charbon et ces restrictions s’appliqueront à plus de 90% de ses actifs sous gestion. A noter que Carmignac s'est engagée à contribuer à la réduction des gaz à effet de serre et est signataire depuis 2012 des principes des Nations unies pour l’investissement responsable. Par ailleurs, Carmignac Emergents, Carmignac Portfolio Emergents, Carmignac Portfolio Emerging Patrimoine et Carmignac Portfolio Grande Europe appliquent une politique d'investissement excluant les fabricants de produits à base de tabac, les producteurs de sables bitumineux, et, en fonction du fonds, les sociétés impliquées dans les activités de jeux de hasard et de transformation de viande. Ces fonds appliquent un seuil plus restrictif de chiffre d’affaires tiré du charbon (5 %) associé à une politique d’exercice des droits de vote et d’engagement actionnarial.