Source prévoit en Europe une croissance des encours d’ETF actifs et smart beta de 200 % en 2015

L’industrie des fonds indiciels cotés (ETP) s’est encore développée en 2014, avec 61,8 milliards de dollars de nouveaux encours nets récoltés en 11 mois, établissant un nouveau record sur un an glissant. « Le marché européen des ETP semble destiné à passer la barre des 500 milliards de dollars d’actifs en 2015 », analyse Ted Hood, CEO de Source, « dans la mesure où les investisseurs continuent à attacher de l’importance à la transparence, au coût relativement faible et à la large gamme d’ETP disponibles. Les ETF smart beta sont en train de décoller mais nous pensons que cette l’année sera celle des ETF de gestion active, car de nombreux grands gestionnaires d’actifs montrent un intérêt pour le marché des ETF. Les ETF actifs et smart beta pourraient tripler en taille cette année. »

Michael John Lytle, directeur du développement chez Source, prévoit également des changements de tendance dans l’univers obligataire. « Au niveau mondial, quasiment un tiers des flux sont venus du secteur obligataire en 2014, et le pourcentage est encore plus élevé pour l’Europe. Beaucoup de fonds de pension et d’investisseurs institutionnels cherchent à réduire les coûts de leur portefeuille, particulièrement concernant les frais de gestion. A cet égard, les ETF constituent une opportunité indéniable. Par exemple, dans le secteur obligataire, nous pensons que les obligations émergentes et High Yield offrent des possibilités de rendement plus intéressantes que les Gilts et les obligations Investment Grade. Les ETF obligataires actifs ou smart beta permettent de s’exposer à ces segments à un coût plus faible que les fonds traditionnels ».