Novaxia créé un nouveau véhicule d'investissement et acquiert un portefeuille de commerce

Novaxia, la société de capital développement immobilier a annoncé le lancement de Foncière de la Transformation Urbaine. Ce nouveau véhicule d’investissement a pour objectif d’acquérir des actifs en amont des opérations de transformation et de les conserver au-delà en exploitation sur 7 à 10 ans et de les gérer. Jusqu'alors Novaxia les revendait systématiquement.

Pour mettre en œuvre cette politique de détention, Novaxia a renforcé son pôle Asset Management en recrutant deux professionnels. Stéphane Borio est nommé directeur. Auparavant, il était directeur de l’Asset Management chez STAM Europe où il est resté plus de 10 ans. Emmanuel Béraud-Sudreau pour sa part, rejoint la société en qualité de directeur adjoint Asset Management. Il occupait précedemment le poste de vice-président au sein du département Conseil de JLL Hotels & Hospitality.

Dans le même temps, la société a annoncé la signature d'une transaction de plus de 100 millions d’euros, portant sur l’acquisition en première couronne d’un parc de quatre grandes surfaces. Cette opération, confortée par la signature de baux de 6 ans fermes « assurant des loyers stables et récurrent », permettra également à la société de procéder à une surélévation ou une extension des bâtiments permettant d’accroître la surface du portefeuille de près de 50 %, indique un communiqué.

Les principaux coinvestisseurs de cette transaction sont Novaxia Foncier Sélect, qui a réalisé son premier closing auprès d’investisseurs institutionnels du groupe BPCE tels que Socfim, Bred, et des Banques populaires et Caisse d’Epargne régionales et Novaxia Immo Club 4, fonds éligible au PEA.

« Les investisseurs institutionnels évoluent dans leurs attentes, ils veulent protéger leur placement en investissant dans des zones tendues avec un minimum de loyer sans renoncer à la création de valeur à terme. C’est ainsi que nous avons construit notre nouveau véhicule la Foncière de la Transformation Urbaine », commente ainsi Joachim Azan, président de Novaxia.