Lombard Odier et le Fonds mondial veulent repenser l'alliance entre investissement et philanthropie

Lombard Odier et le Fonds mondial viennent d'annoncer un partenariat stratégique visant à repenser les approches traditionnelles de l’investissement et de la philanthropie. L'objectif est de faciliter la contribution des investisseurs à la lutte contre différents problèmes sanitaires majeurs. Dans ce cadre, les deux entités vont développer conjointement des solutions permettant d’aider les investisseurs à atteindre leurs objectifs financiers tout en contribuant à l’édifice social, indique un communiqué.

Concrètement, le partenariat s’attachera à trouver des solutions facilitant la contribution du secteur privé au travail essentiel réalisé par le Fonds mondial tout en répondant aux exigences financières des investisseurs. Il s’intéressera, par exemple, à des structures permettant un partage des gains réalisés sur les investissements. L’idée est également de soutenir plus largement les Objectifs de développement durable des Nations-Unies, en particulier les cinq premiers, visant à éliminer l’extrême pauvreté et la faim, permettre à tous de vivre en bonne santé, assurer l’accès à une éducation de qualité et parvenir à l’égalité entre les sexes.