Les taux déclenchent davantage le réflexe d'achat que les mesures politiques

L'écrasement des taux d'intérêt a un effet plus fort sur les chiffres d'acquisition immobilière que les mesures gouvernementales mises en place depuis quelques années, note Logic-Immo dans une enquête menée récemment auprès de 1.000 personnes. Le prêt à taux zéro (PTZ) et le Pinel ont ainsi beaucoup moins de succès lorsqu'il s'agit d'évoquer ce qui encourage les particulier à passer à l'action, contrairement aux taux historiquement faibles qui sont cités à 51%.