Les performances des produits d'épargne de long terme toujours grevées par les frais

Newsmanagers

La dernière édition de l'enquête annuelle de la Fédération européenne des usagers des services financiers, Better Finance, sur le rendement réel de l'épargne de long terme en Europe, qui couvre 86% de la population du Vieux continent, vient une fois de plus confirmer que de très nombreux produits de pension sous-performent massivement les marchés de capitaux, indique un communiqué. Ils dégagent encore des rendements réels de long terme très bas voire négatifs alors que les marchés affichent des rendements tout à fait satisfaisants tant du côté actions que du côté obligations, souligne un communiqué de Better Finance.

Pourquoi des rendements aussi médiocres? Selon Better Finance, les frais et les commissions sont les principaux coupables, notamment pour les produits individuels de pension et les contrats d'assurance-vie en unités de compte. La fiscalité sur l'épargne de long terme est également à la hausse. L'allocation d'actifs est également en cause, estime Better Finance, qui rappelle l'environnement de taux très bas qui risque de pénaliser encore davantage les rendements servis par des fonds de pension européens qui restent principalement investis en obligations. Guillaume Prache, directeur général de Better Finance, estime qu'il est urgent d'agir, en mettant en oeuvre les composantes "retail" du plan d'action de l'Union des marchés de capitaux (CMU), avec notamment la transparence des performances des frais des produits d'épargne retraite et de long terme et le lancement du plan d'épargne retraite européen (PEPP).