Les ménages européens ont puisé dans leur épargne fin 2017

NewsManagers

Le taux d'épargne brute des ménages pour la zone euro est ressorti à 12 % de leur revenu disponible au quatrième trimestre 2017, contre 12,2 % au trimestre correspondant de l'année précédente, selon des chiffres de la Banque centrale européenne (BCE) publiés lundi. Le rythme annuel de croissance des placements financiers des ménages est resté inchangé au quatrième trimestre 2017, à 2,1 %. S'agissant des composantes, les avoirs en numéraire et dépôts ont augmenté à un rythme plus modéré (3,3 % après 3,7 %). La croissance des investissements au titre de l'assurance- vie et des régimes de retraite est restée globalement inchangée à 2,1 %. La croissance des actions et autres participations s'est accélérée (1,9 % après 1,6 %). Toutefois, les ménages ont été vendeurs nets d'actions cotées, en particulier celles émises par les SNF sur la période de quatre trimestres s'achevant au quatrième trimestre 2017. Les parts de fonds d'investissement ont augmenté à un rythme plus rapide (7,6 % après 6,0 %) ; en particulier, la croissance des parts de fonds d'investissement non monétaires a été plus forte.

La contraction des placements en titres de créance s'est accentuée, à - 11,1 %, après - 10,8 %. Cette évolution résulte en particulier de la réduction de la détention par les ménages de titres de créance émis par les institutions financières monétaires (IFM). La croissance annuelle du patrimoine net des ménages est restée globalement inchangée à 5,2 % au quatrième trimestre 2017, les investissements et les plus-values nettes sur les actifs financiers et non financiers n'étant que partiellement contrebalancés par l'accroissement des engagements.