Les ETF européens ont collecté 9,7 milliards d'euros en août

Par NewsManagers, le 8/09/2015

Les flux du marché des ETF européens ont poursuivi leur tendance positive en août 2015. Les nouveaux actifs nets (NAN) ont atteint 9,7 milliards d'euros sur le mois, un niveau proche du record de 10,9 milliards d'euros enregistré en janvier 2015, selon le dernier Baromètre Lyxor des tendances mensuelles sur le marché des ETF européens. L'encours total sous gestion est en hausse de 17% par rapport à la fin de l'année 2014 et se monte à 425 milliards d'euros, avec un impact sur le marché de 4,8%. 

Les flux à destination des ETF en actions ont fortement augmenté, atteignant 7,3 milliards d'euros. Les investisseurs ont privilégié les marchés développés (9,2 milliards d'euros d'entrées). Les entrées de capitaux vers les ETF européens ont atteint des niveaux élevés. Les ETF de la région européenne ont enregistré des entrées de capitaux pour un montant de 3,5 milliards d'euros, la France et les actions de pays périphériques atteignant des niveaux records avec des entrées de 373 millions d'euros et 326 millions d'euros respectivement. Les ETF américains et ceux portant sur le Japon ont également enregistré des flux positifs de 2 milliards d'euros et 524 millions d'euros respectivement. 
 
En revanche, les sorties de capitaux relatives aux marchés émergents ont atteint un plus haut de 1,5 milliard d'euros, soit un montant proche du record de 1,8 milliard d'euros enregistré en décembre 2014. Les ETF axés sur un pays tels que les ETF indiens, sud-coréens et russes, ont compté parmi les plus durement touchés par les craintes des investisseurs à l'égard d'un environnement plus risqué. Notons que ces inquiétudes relatives aux marchés émergents ont également eu un impact négatif sur les ETF Smart Beta qui, pour la première fois en un an, ont subi des sorties de capitaux sur le mois.

Les ETF obligataires ont enregistré des entrées de capitaux de l'ordre de 2,3 milliards d'euros. Point intéressant, ces flux ont essentiellement été dirigés vers les obligations d'Etat européennes (1,3 milliard d'euros, soit un niveau proche du record atteint en janvier 2015). Les ETF sur obligations d'entreprises investment grade continuent d'enregistrer des entrées de capitaux (pour un montant de 403 millions d'euros), tandis que les obligations à haut rendement ont subi des sorties de l'ordre de 173 millions d'euros, les investisseurs fuyant les actifs les plus risqués.