Les critères ESG renseignent sur le risque des titres en portefeuille

Erick Jarjat, NewsManagers

Le traitement par les entreprises des informations liées aux critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) peut constituer une  source d'information précieuse sur le niveau de risque des titres de ladite entreprise, selon une étude réalisée par le gestionnaire d'actifs américain AQR. Dans une étude qui vient d'être publiée intitulée "Assessing Risk through Environmental, Social and Governance Exposures", AQR indique avoir trouvé une corrélation très positive entre les expositions ESG et le risque statistique d'une entreprise. "Les titres dont l'exposition aux critères ESG est faible tendent à afficher des risques totaux et spécifiques plus élevés et des betas plus élevés, à la fois dans l'immédiat et jusqu'à échéance de cinq ans", écrivent les auteurs de l'étude.

"Nous interprétons ces résultats comme la preuve que l'information ESG peut jouer un rôle dans les portefeuilles d'investissement qui va au-delà des considérations éthiques et qui peut informer les investisseurs sur le degré de risque des titres d'une façon complémentaire à ce que peuvent capturer les modèles de risque statistiques traditionnels", estiment les auteurs. Autrement dit, les investisseurs qui veulent s'exposer à des titres moins risqués peuvent conjuguer les deux approches pour construire un portefeuille plus stable et plus robuste.


Les auteurs soulignent parmi les trois critères ESG, que ce sont les piliers du social et de la gouvernance qui affichent la plus forte corrélation au risque.  "La composante environnementale est très peu corrélée aux différentes mesures du risque", indiquent les auteurs qui n'ont pas d'explication définitive sur cette observation....