Les actions, meilleur placement de long terme selon Allianz

Les actions ont créé davantage de valeur au cours des deux derniers siècles que les emprunts d’État les mieux notés et les instruments monétaires. À partir d’une analyse des données relatives au marché américain, Allianz Global Investors est en effet parvenu à la conclusion, dans une étude, que les actions ont généré des performances réelles positives sur chaque période glissante de 30 ans depuis 1801. Les actionnaires ont ainsi bénéficié en moyenne d’un rendement annuel net d’inflation de 6,94%, avec un point bas de 2,81% entre 1903 et 1933 et un plus haut de 10,63% entre 1857 et 1887. A titre de comparaison, la politique de taux zéro américaine s’est traduite par un rendement de 7,44% en moyenne sur les bons du Trésor entre 1981 et 2011, mais ces titres ont donné lieu à une perte de 2% entre 1950 et 1980. Cependant, les actions restent plus risquées sur des périodes courtes, ou lorsque elles sont mesurées en termes de fluctuation annuelle ou de volatilité. « L’équation est assez simple : plus l’horizon d’investissement est long et plus le couple rendement/risque des actions est supérieur à celui des obligations. En outre, le risque associé aux positions sur les dépôts à terme et les emprunts d’État de haute qualité ne fait qu’augmenter dans un contexte de répression financière et de perspective de remontée des taux d’intérêts », estime James Dilworth, le CEO d’Allianz Global Investors Europe.